Pape FRANÇOIS

PAROLES  DU PAPE FRANÇOIS  - 19 MAI 2019

                         
                             
Chers frères et sœurs, bonjour!

          L'Évangile d'aujourd'hui nous conduit au Cénacle pour nous faire entendre certaines des paroles que Jésus a adressées à ses disciples dans le « discours d'adieu » avant sa passion. Après avoir lavé les pieds des Douze, il leur dit: « Je vous donne un nouveau commandement: que vous vous aimiez les uns les autres. Comme je vous ai aimés, aimez-vous aussi les uns les autres « (Jn 13, 34). Mais en quel sens Jésus appelle-t-il ce commandement « nouveau »? Nous savons que, déjà dans l'Ancien Testament, Dieu avait commandé aux membres de son peuple d'aimer leur prochain comme eux-mêmes (voir Lv 19:18). Jésus lui-même, à qui lui demandait quel était le plus grand commandement de la loi, a répondu que le premier était d'aimer Dieu de tout son cœur et le second d'aimer son prochain comme soi-même (cf. Mt 22: 38-39).
          Alors, quelle est la nouveauté de ce commandement que Jésus confie à ses disciples ? Pourquoi l'appelle-t-il « commandement nouveau »? L'ancien commandement de l'amour est devenu nouveau parce qu'il a été complété par cet ajout : « comme je vous ai aimés ». La nouveauté réside entièrement dans l'amour de Jésus-Christ, par lequel il a donné sa vie pour nous. Il s'agit de l'amour de Dieu, universel, sans conditions et sans limites, qui trouve son sommet sur la croix. En ce moment d'abaissement extrême et d'abandon au Père, le Fils de Dieu a montré et donné au monde la plénitude de l'amour. En repensant à la passion et à l'agonie du Christ, les disciples comprirent le sens de ses paroles: « Comme je vous ai aimé, aimez-vous aussi les uns les autres ».
          Jésus nous a aimés le premier, il nous a aimés malgré nos fragilités, nos limites et nos faiblesses humaines. C'est lui qui nous a fait devenir dignes de son amour qui ne connaît pas de limites et ne finit jamais. En nous donnant le nouveau commandement, il nous demande de nous aimer les uns les autres pas seulement et pas tant par notre amour, mais avec le sien, que le Saint-Esprit infuse dans nos cœurs si nous l'invoquons avec foi. De cette façon – et seulement ainsi – nous pouvons nous aimer les uns les autres non seulement comme nous nous aimons nous-mêmes, mais aussi comme Lui nous a aimés, c'est-à-dire immensément davantage. En effet, Dieu nous aime beaucoup plus que nous ne nous aimons nous-mêmes. Nous pouvons ainsi répandre partout la semence de l'amour qui renouvelle les relations entre les peuples et ouvre des horizons d'espérance. Jésus  ouvre toujours des horizons d'espérance, sou amour ouvre des horizons d'espérances. Cet amour fait de nous de nouveaux hommes, frères et sœurs dans le Seigneur, et fait de nous le nouveau Peuple de Dieu, c'est-à-dire l'Église, dans laquelle tous sont appelés à aimer le Christ et en Lui à s'aimer mutuellement.
            L'amour qui s'est manifesté dans la croix de Christ et qu'il nous appelle à vivre est la seule force qui transforme notre cœur de pierre en cœur de chair; cet amour nous rend capables d'aimer nos ennemis et de pardonner à ceux qui nous ont offensés.
          Je vais vous poser une question. Que chacun réponde dans son cœur. Est-ce que je suis capable d'aimer mes ennemis ? Nous avons tous des personnes , je ne sais pas si ce sont des ennemis, mais qui ne s'entendent pas avec nous, qui est « de l'autre côté »; ou quelqu'un qui a des gens qui lui ont fait du mal… Est-ce que je suis capable de leur pardonner ? Cet homme, cette femme qui m'a fait du mal, qui m'a offensé ? Est-ce que je suis capable de lui pardonner ? Que chacun réponde dans son cœur.
          L'amour de Jésus nous fait voir l'autre comme un membre actuel ou futur de la communauté des amis de Jésus ; cela nous stimule au dialogue et nous aide à nous écouter et à nous connaître mutuellement. L'amour nous ouvre à l'autre et devient la base des relations humaines. Il rend capable de surmonter les barrières de nos faiblesses et de nos préjugé. L'amour de Jésus en nous crée des ponts, enseigne de nouvelles voies, déclencher le dynamisme de la fraternité.
          Que la Vierge Marie nous aide, par son intercession maternelle, à accueillir de son Fils Jésus le don de son commandement et du Saint-Esprit la force de le mettre en oeuvre dans la vie quotidienne.

Paul Ostarena
aranatz@gmail.com

JOURNÉES LANDAISES DE LA JEUNESSE À ROME

                          25 AVRIL 2019      Un pèlerinage déjà inoubliable
 
              100 jeunes, accompagnés de Mgr Nicolas Souchu et d'une équipe d'animateurs, ont vécu un pèlerinage déjà inoubliable pour beaucoup, indique ce compte rendu de leur site en ligne.
              Ils ont participé à l'audience générale du pape François, mercredi, 24 avril 2019, place Saint-Pierre et ils ont été reçus par le pape François ce jeudi 25 avril au Vatican.
Partis dimanche en début d'après midi de Buglose (France), après une messe festive, les jeunes pèlerins âgés de 15 à 30 ans ont déjà, au milieu de ce pèlerinage, vécu beaucoup de choses différentes. La première aura été le voyage et la distance qui sépare les Landes de l'Italie. Presque 24 heures de voyage qui sont heureusement vite passées entre rires, prières et films proposés par l'équipe d'animation. L'arrivée en Italie aura aussi été l'occasion de découvrir les talents de conducteurs des italiens qui ne finissent pas de nous étonner de jour en jour. Ceux qui sont déjà venus à Rome comprendront.
          Mardi, la découverte du musée du Vatican a été un moment qui n'a pas été forcément évident pour nos jeunes et les animateurs mais pourtant très riche. Une foule monstrueuse s'est massée à Rome après Pâques et la file d'attente pour le musée, même en ayant tout prévu à l'avance, dut paraître très longue. La messe à la Basilique Saint-Pierre de très bon matin avait cependant probablement quelque peu préparé et apaisé les coeurs à ce moment un peu mouvementé. Les visites avec nos guides nous ont malgré tout permis de découvrir la cité vaticane et ses vestiges. Le moment passé dans la chapelle Sixtine, bien que forcément trop court, fut aussi un moment chargé d'émerveillement et d'émotion. C'était un aperçu de ce qui allait suivre dans l'après-midi avec un parcours qui nous a amené au Colisée.
          Découvrir Rome, son histoire, sa mégalomanie : tout un trajet que seule la fatigue est parfois venue un peu troubler puisque nous avons marché plus de 10 kms dans la seule journée de mardi. Dans la soirée, nous avons pu rencontrer le père Jean Landousies, breton lazariste ayant fait une partie de son séminaire à Dax, et actuellement à la secrétairerie d'Etat du Vatican. Il nous a expliqué le fonctionnement des services du Vatican mais aussi son rôle auprès du Saint Père.
          Mercredi, c'était notre première rencontre avec le Pape. Moment fort attendu par les jeunes qui l'ont vécu avec brio. Le pape François, dès son arrivée sur la place Saint Pierre, aura salué les landais, déchainés, scandant son nom et agitant leurs petits foulards rouges. L'audience publique avec une place Saint-Pierre noire de monde donnera aux jeunes de jauger l'énorme chance d'avoir été à juste quelques mètres du Pape et de le rencontrer, le lendemain même en audience privée.

            Dans l'après midi, nous avons continué notre visite de Rome, avec cette fois-ci à la clé, la visite de plusieurs édifices religieux tels que Saint-Agnès, Saint-Louis-des-Français-de-Rome, le Panthéon pour finir avec une eucharistie à la majestueuse Cathédrale de Saint-Jean-de-Latran.
Nous avons connu ce mercredi soir un moment très fort de réconciliation avec plusieurs propositions soumises aux jeunes qui y ont adhéré. L'heure que nous avions prévue pour ce temps a été trop courte et nous avons, avec joie, fini avec beaucoup de retard. Nous nous préparons, à l'heure où j'écris ces lignes, à rencontrer le Pape François dans quelques heures. Fatigués mais déjà heureux et marqués de cet évènement qui marquera certainement toute une génération de jeunes landais.
JP Olivier FRANÇOIS

PS : Vous découvrirez bientôt un compte rendu plus fourni de cet évènement majeur du diocèse. En attendant, vous pouvez malgré tout nous suivre sur les Réseaux Sociaux en allant sur la page Facebook JLJ 2019 ou Eglise Catholique des Landes – Diocèse d'Aire et Dax.

Journées Landaises de la Jeunesse @ FB – JLJ 2019
avril 25, 2019 11:00Rome




Paul Ostarena
aranatz@gmail.com


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 21 mai 2019